Home Danses proposées Danses Proposées
PDF Imprimer Envoyer
Juillet 27 2017 Écrit par Alexandra

SALSA : La salsa (« la sauce » en espagnol) est un mélange de musiques traditionnelles afro-cubaines et de jazz qui fait danser toute la Caraïbe et l’Amérique latine.

Salsa portoricaine: Elégante et sensuelle, elle se caractérise par ses figures en ligne, les tours multiples et les shines (jeux de pieds effectués en solo) et laisse une part importante à l’improvisation.

Salsa cubaine: Ludique et dynamique, ses passes complexes en cercle sont codifiées afin de pouvoir les effectuer en rueda (cercle avec plusieurs couples exécutant les passes appelées par un leader, « la madre », changeant régulièrement de partenaires). C’est le type de salsa le plus pratiqué dans le monde.

BACHATA : Apparue dans les années 60 en République Dominicaine, où elle fut d’abord considérée comme une musique rurale mineure, vulgaire ou « à boire », la bachata a été popularisée par Juan Luis Guerra « bachata rosa » puis par l’immense tube d’Aventura « obsession ». Cette danse est une invitation à la fête, au voyage et à la sensualité. Elle ponctue régulièrement les soirées latines et caribéennes. Son engouement est tel que de nombreuses soirées spécialisées ont vu le jour ces deux dernières années.

Bachata classique : Style de bachata le plus communément dansé avec le mouvement de la hanche, sensuel et sexy, caractérisé par des figures simples le plus souvent en position fermée.

Bachata moderna : Style créé afin de suivre l’évolution musicale de la bachata et ses nombreuses nouvelles influences pop et urbaines. Il se caractérise par des figures plus complexes et des pas et fioritures inspirés notamment du zouk, du chachacha ou du tango.

Bachata dominicaine : Style de bachata authentique dansé par les dominicains sans le mouvement de la hanche caractérisé par ses nombreux jeux de pieds musicaux et peu de passes.

Bachatango : Née en 2006 à Turin en Italie, cette fusion de bachata et tango argentin très technique et sensuelle est caractérisée par des figures de bachata en position fermée, avec des partenaires très proches, et des jeux de jambes et changements de rythme lent-rapide du tango.

CHACHACHA : Elégante et musicale (son nom vient du bruit des pieds des danseurs), cette danse très proche de la salsa portoricaine ponctue régulièrement les soirées latines. Elle se danse en couple ou en face à face (shines=solos).

MERENGUE : Apparu en 1850 en République Dominicaine et appelé la meringue en Haïti, le merengue a été internationalement popularisé par les tubes de Juan Luis Guerra et la chanson « suavemente »d’Elvis Crespo. Techniquement abordable, cette danse ponctue régulièrement les soirées salsa et latines et est incontournable dans les soirées dominicaines actuellement à la mode sur Paris.

SON : Né dans la province de l’Oriente vers Santiago de Cuba, le son est la maman de la salsa. Elégante et spectaculaire, cette danse rurale et traditionnelle dansée à contretemps provoque de nouveau un engouement chez les jeunes cubains qui en utilisent les pas et les figures pour danser la salsa.

AFRO-CUBAIN :

Rumba : Développée au 19ème siècle dans les provinces de la Havane et Matanzas, la rumba, mélange d’influences hispaniques et africaines se présente sous 3 formes : yambu (lent), guaganco (rapide), columbia (solo pour les hommes). Elle se caractérise par des percussions d’influence africaine et le jeu d’appel et de réponse entre l’homme et la femme où l’homme essaie de « vacciner » la femme.

Yoruba : Danses d’orishas, dieux de la religion « Santeria » venus d’Afrique. Chaque divinité a sa propre danse, son histoire et son caractère.

BOLERO : fin et élégant, le boléro, également appelé la rumba en danse de salon, est le slow des afro-caribéens et latino-américains.

ZUMBA : Programme de fitness (conditionnement physique) créé par Beto Perez, professeur de fitness colombien, s’appuyant sur des rythmes et des chorégraphies inspirées des danses latines (salsa, merengue, cumbia, reggaeton, kuduro…)

Mise à jour le Jeudi, 27 Août 2015 17:46